Blog dromannuaire.com
Non classé

À chaque machette sa fonction

La machette est connue pour sa forme, un grand couteau à poignée courte et à longue lame. Son utilisation est plus fréquente dans les régions tropicales pour effectuer des tâches forestières et pour le combat, sachant que ses aspects dépendent de la région où elle se situe. On vous indique quelques exemples des plus connus…

Bolo

Venant du Sud-est et aussi des Philippines, le bolo fait partie des machettes lourdes, ayant une ressemblance au coup-coupe latin à une extrémité en fer de lance asymétrique. Pour les grands travaux, comme la coupe de branches épaisses, l’abattage d’arbre ou le travail du bois sec, c’est l’outil adéquat.

Machette Latine

Originaire d’Amérique latine et des Caraïbes, cette machette est souvent appelée machette de jungle. Elle est surtout efficace pour les travaux forestiers et le débroussaillage en sous-bois. Elle est d’une forme longue, avec une lame légère, quasi rectiligne et à tranchant incurvé vers le haut en bout de lame. Lors de la guerre de Vietnam, les soldats américains ont utilisé cette machette de combat.

Machette Kukri

Cette machette est originaire du Népal qui se définit par sa lame courbée. La largeur de celle-ci s’affine vers le manche et pèse plus vers l’avant. Cet outil est plus polyvalent et maniable dans toutes les situations sans avoir une réelle spécificité pour certaines tâches, car elle est ni trop longue ni trop lourde.

Zombie killer

L’utilisation du zombie killer est sécuritaire et maniable, car il a une manche antidérapante et une garde fermée. Généralement inspirée du kukri, sa lame parait plus solide et polyvalente grâce à la présence de plusieurs coupants. Cette machette est également moderne et légère.

Machette « canne à sucre », panga et tapanga

Disposant d’une lame lourde, épaisse avec un bout en angle droit par rapport à la poignée, ces machettes se distinguent par leur grande puissance de coupe. Elles sont connues en Amérique du Sud, aux Caraïbes et principalement en Afrique. Ce type de machette est surtout utilisé pour un travail agricole, pour le travail des végétaux denses comme les lianes, la canne à sucre et le bois. Le panga se caractérise par une pointe acérée avec lequel on peut poinçonner en frappant à l’envers. La machette canne se distingue également par son dos crocheté.

Quelle est la différence entre une machette et un coupe-coupe ?

En vous renseignant sur la coutellerie, vous avez dû remarquer qu’il y a de nombreuses façons de désigner le couteau à longue, épaisse et large et à manche courte qu’est la machette. Il est bon de savoir que la désignation de la machette dépend de la région dans laquelle on la trouve, mais aussi selon son usage. On l’appelle « coupe-coupe » ou « coutelas » en Afrique et aux Antilles. Par contre, à La Réunion, on l’appelle « sabre à canne » ou selon l’abréviation de sabre en créole « sab’ ». Pour la Nouvelle-Calédonie, la manchette s’appelle « sabre d’abattis »…

Bolo, kukri, tapanga, barong, latin, golok, parang, bowie font partie des noms attribués à des machettes. Puisqu’il existe différents types selon leur origine géographique et varie selon leur forme également, elles sont fabriquées pour s’adapter à leur usage indigène.

Related posts

Faites appel à un spécialiste pour votre déménagement

Le convoyage de véhicules : une solution à ne pas omettre

Louer des meubles tendance pour son mariage