Blog dromannuaire.com
Santé et Hygiène

Les éléments clés pour comparer les mutuelles santé

Rate this post

Faire la comparaison des prestations des complémentaires santé n’est pas souvent facile. Les conseils que vous allez découvrir dans cet article vont vous aider à ne pas vous tromper.

Prenez garde aux promotions en trompe-l’œil

Les mutuelles et les assureurs sont de plus en plus nombreux à proposer 1 à 3 mois gratuits afin d’appâter leurs clients. Votre facture se verra allégée de 5 à 20 %, la première année. Des campagnes d’e-mailing peuvent également promettre une complémentaire santé débutant à 5 euros par mois, c’est-à-dire, 60 euros l’année. Face à ces cadeaux alléchants, il faut que vous restiez prudent, car ils ne sont jamais gratuits. L’année suivante, vous les retrouverez sur votre prime.

Découvrez les délais de carence cachés

N’hésitez pas à demander une précision sur ces délais. En effet, bien que la majorité des mutuelles qui les pratiquent vous le font savoir dès le départ : pas de prise en charge de l’hospitalisation avant 3 mois, dans les 6 premiers mois de l’abonnement, les soins d’orthodontie ne sont pas remboursés, etc., d’autres ne les énoncent pas clairement.

Si vous êtes en couple, arbitrez entre vos mutuelles

Si votre conjoint(e) ou vous-même êtes salariés, vous pouvez conserver, pour vous deux, un seul contrat d’entreprise. Cela dépendra de votre mode de cotisation. Dans le cas où chacun de vous détient un contrat « salarié seul », alors vous garderez vos contrats respectifs. Par contre si vos contrats sont « famille » ou « isolé/famille », il est plus avantageux de résilier l’autre et de garder le plus avantageux avec un supplément « conjoint ». Vous disposez, toutefois, d’une seconde option : conserver les deux souscriptions, mais l’une sera utilisée comme surcomplémentaire.

À votre retraite, choisissez un contrat senior

Si vous êtes à veille de votre retraite, sachez que la loi Evin vous autorise à choisir : à titre individuel, vous pouvez continuer à bénéficier de la couverture de votre contrat d’entreprise, avec des conditions tarifaires différentes, ou bien y renoncer. Les cotisations sont généralement alignées sur celles des salariés la première année. La deuxième année, celles-ci peuvent atteindre une majoration de 25 %. La troisième année, 50 % et au-delà, flamber sans limites.

Rappelez-vous que votre employeur n’est plus tenu de prendre à sa charge au minimum de 50 % de votre prime. Le principal inconvénient des contrats d’entreprise est le fait qu’ils sont dédiés aux salariés actifs avec une moyenne d’âge d’environ 41 ans. Il serait donc plus judicieux de les conserver pendant les trois années qui suivent votre départ en retraite, puis passer sur une mutuelle santé senior. Vous pouvez, cependant, évaluer l’étendue d’un contrat en demandant un devis mutuelle santé.

Optez pour des mutuelles qui adhèrent à un réseau de soin

Davantage de mutuelles sont affiliées à des plateformes de gestion de soins afin de permettre à leurs adhérents de profiter des meilleurs remboursements et services. En négociant les tarifs des praticiens, notamment en audioprothèse, dentaire et optique, ces réseaux donnent aux patients la possibilité de réaliser des économies non-négligeables.

Related posts

Tout savoir sur la cryolipolyse

Hongrie, la destination phare pour du tourisme dentaire

Quel matériel est nécessaire pour une esthéticienne à domicile ?

Leave a Comment