Blog dromannuaire.com
Immobilier et BTP

Les étapes à suivre pour l’évaluation efficace d’un bien

Face à l’évolution du comportement des acheteurs sur le marché immobilier, l’estimation de la valeur d’un bien requiert différentes étapes. Découvrez dans cet article les démarches à suivre pour estimer un bien de façon optimale.

Estimation du bien

Le calcul de la valeur d’un bien immobilier se base sur plusieurs critères, qui représentent les points forts et les points faibles de celui-ci. Les critères doivent ainsi être classés par ordre d’importance pour l’estimation exacte d’un appartement et d’une maison sur Saint Cloud. En effet, un bien situé dans un quartier calme sera plus valeureux qu’un autre situé dans un quartier bruyant.

Détermination de l’objectif de la démarche

Après la phase d’estimation, l’agent immobilier procède à une demande d’informations auprès du vendeur. S’agit-il d’une vente normale ou d’une vente urgente ? Est-ce qu’un divorce ou une séparation aurait entraîné la vente du bien ? Le spécialiste pourra estimer un prix adapté en fonction des informations requises.

Evaluation de la demande

Il convient de considérer l’existence d’une demande sur une catégorie de bien et notamment son importance. Il est tout à fait probable qu’un bien soit bien estimé dans sa catégorie, mais que la demande soit assez faible.

Analyse de la concurrence

L’analyse de la concurrence consiste à se situer par rapport au prix sur le marché afin d’éviter de proposer un prix trop haut ou au contraire, trop bas. Il est ainsi recommandé d’établir une courbe de Gauss pour une estimation immobilière efficace sur Saint Cloud. Cet outil consiste à définir la moyenne des prix, en notant les prix élevés à droite et les prix bas à gauche. Ceci va permettre d’écarter les estimations hors marché.

Choix d’un positionnement

C’est pendant la présentation du bien aux preneurs potentiels que le choix du positionnement intervient. En postant l’offre sur les sites d’annonces spécialisés, il est indispensable de considérer son positionnement par rapport à la majorité des offres déjà postées. Si la plupart des biens est donc de 205 000 euros par exemple, il peut être idéal de présenter un prix à 203 000 euros.

Enfin, il est recommandé de considérer les seuils psychologiques. En effet, un prix en dessous de ces derniers attirera certainement plus d’acheteurs. Donc, pour un bien estimé à 200 000 euros, il serait préférable de proposer un prix à 195 000 euros. Il reste toutefois assez compliqué de convaincre le vendeur de proposer un prix plus bas, au risque de penser que l’agent immobilier veut juste effectuer une vente rapide pour toucher un pourcentage.

Related posts

Installer un plancher chauffant hydraulique

Entrepreneuse dans le BTP : quelle rémunération choisir ?

Immobilier : les 4 lois indiscutables

Leave a Comment