Blog dromannuaire.com
Maison et décoration

Que faut-il savoir sur l’isolation acoustique du plafond ?

Si vous en avez marre du bruit intolérable que font vos voisins, alors il est peut-être temps de revoir la qualité de l’isolation acoustique de votre plafond. En procédant à ce travail de rénovation, vous pouvez atténuer le niveau de bruit que vous entendez et enfin profiter d’une vie calme. Parce qu’un tel projet de rénovation ne se fait pas à la légère, voici les critères à prendre en compte avant de passer à l’action.

Isolation phonique du plafond : comprendre son principe

L’isolation acoustique plafond, également dénommée isolation phonique, représente l’ensemble des travaux qui permet d’isoler votre intérieur des bruits extérieurs.

Les caractéristiques propres à la maison, la pièce à condamner et le mode d’installation déterminent ce que va être les solutions de rénovation phonique à réaliser. Dans une maison neuve, le bruit ne doit pas dépasser les 30 dB si le niveau de bruit environnant est entre 60 et 65 dB, selon la loi. Il est obligatoire de faire baisser le bruit à 45 dB pour les établissements qui se localisent près des zones bruyantes ou d’un aéroport, d’une voie ferrée ou d’une autoroute.

Concernant les travaux de rénovation, aucune loi n’a été communiquée en ce qui concerne l’isolation phonique des habitats individuels. Selon l’article R. 111-23-4 du Code de la construction et de l’habitation, les propriétaires doivent quand même procéder à un travail de rénovation s’ils habitent une zone à forte exposition.

Quels sont les différents types de nuisances sonores ?

Il s’agit de :

  • Bruits de pas, de pluie, de chocs sur le sol
  • Bruits causés par la voix ou la musique
  • Vibration des équipements d’une maison

Réaliser une isolation phonique du plafond ne garantit pas la réduction du bruit à 100 %. En effet, il peut encore pénétrer par les murs, en raison de l’isolation phonique des murs qui n’est pas très efficace. Ainsi, il est conseillé de réaliser en même l’amélioration de l’isolation acoustique du plafond et du reste de l’habitation.

Les variétés d’isolant

Pour réaliser l’isolation acoustique du plafond, il est possible de recourir à plusieurs types d’isolants :

  • Les plaques de plâtre ou placo ont la cote en France et sont réputées pour leur capacité à atténuer 50 % des nuisances sonores de l’appartement. Ces isolants conviennent à l’isolation acoustique des cloisons.
  • Les dalles murales en liège offrent une bonne absorption acoustique.
  • La laine de bois, le chanvre ou les fibres de bois permettent de bien isoler le plafond à condition seulement d’être appuyés par un revêtement.
  • Le panneau isolant thermique et acoustique est réputé pour sa performance qui est multipliée par 6 par rapport à un enduit de plâtre de 1 cm.
  • L’absorption phonique dépliable bloque la réverbération du son. Pour ce faire, il suffit de déposer une mousse polyuréthane alvéolée et enroulée suivant la longueur du plafond.

 

Related posts

Déménagement dans le 75 : quelle société choisir ?

L’éclairage extérieur de la maison : à choisir avec soin

Plateforme élévatrice ou ascenseur résidentiel : Choisir le meilleur produit pour vous