Blog dromannuaire.com
Société

Quels sont les principaux mécanismes de défiscalisation immobilière ?

défiscalisation immobilière

Vous souhaitez initier un processus d’investissement locatif ? Connaître les principaux mécanismes de défiscalisation apparait comme une base avantageuse dans la mise en œuvre de votre projet. En effet, il existe une variété de dispositifs correspondant aux réductions fiscales possibles pour les placements immobiliers. Vous pourrez ainsi prendre les précautions nécessaires en vue de bénéficier de telle ou telle autre exonération. Voici dans ce cadre, un tour d’horizon sur les dispositifs clés.

Le dispositif Pinel

défiscalisation immobilièrePinel s’illustre comme le mécanisme le plus célèbre en matière de défiscalisation immobilière. Il offre en effet, d’importants rabais d’impôts sur le revenu dans l’ordre de 12 %, 18 % ou 21 % du montant d’investissement. Évidemment, plusieurs critères d’éligibilité encadrent l’obtention des réductions fiscales. Il s’agit pour commencer de la nature obligatoirement neuve ou rénovée de l’acquisition immobilière. Le dispositif intéresse justement lorsque vous voulez acheter appartement neuf ou réhabiliter un ancien logement.

Ensuite, le bien doit être mis en location pour un délai compris au minimum entre 6, 9 et 12 mois. S’il s’agit d’un bâtiment en état futur d’achèvement, les travaux devront se terminer dans les 30 mois suivants la signature de son contrat d’acquisition. Enfin, l’immeuble doit se localiser dans une commune couverte par le mécanisme (zone A, A Bis ou B1).

La loi Malraux

défiscalisation immobilièreMalraux est une loi de défiscalisation immobilière qui s’intéresse essentiellement à la rénovation d’anciens bâtiments situés dans un centre-ville historique. Elle offre des possibilités de réductions d’impôts allant de 22 % à 30 % des dépenses engagées dans la réhabilitation des biens. Ces chiffres correspondent respectivement aux immeubles localisés en ZPPAUP (zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager) et ceux situés en secteur sauvegardé.

Outre la localisation du bien ainsi que sa nature rénovée, l’obtention des avantages fiscaux en loi Malraux se conditionne par un plafond d’investissement. Le montant des travaux ne doit en réalité pas excéder 400 000 € pour une période de 4 années consécutives. Aussi, le chantier devra aboutir à la restauration complète du bâtiment dont les travaux seront suivis par un architecte reconnu en France.

La loi monuments historiques

On ne peut aucunement aborder le sujet de la défiscalisation immobilière sans citer le vieux dispositif monuments historiques. Cette loi dispose d’un atout indéniable par rapport aux autres ; l’absence de plafond financier. Ainsi, si vous détenez un immeuble classé pendant au moins 15 ans, vous pourrez imputer toutes les charges de vos revenus en vue de faire baisser votre impôt. Toutes les dépenses se trouvent réellement prises en compte à 100 % (charges de restauration, intérêts d’emprunts, charges d’entretien, etc.).

La loi Girardin

défiscalisation immobilièreCe mécanisme vient compléter la loi Piner outre-mer. Ici, l’investissement immobilier locatif doit être réalisé dans les DOM-TOM. Le plafond d’investissement s’avère de 250 000 euros permettant un rabais fiscal avoisinant 20 % du montant placé. Si vous investissez dans un logement social, vous pourrez obtenir jusqu’à 60 000 euros de rabais. La particularité de ce dispositif réside dans la possibilité d’affecter l’impôt que vous envisagez de payer l’année prochaine à un placement actuel.

Related posts

Voyante medium vous aide à retrouver le bon chemin

En quoi consiste l’aide administrative à domicile et comment en bénéficier ?

Dédommagement en cas d’infection nosocomiale

Leave a Comment